Le temps de l’Amour #2

« Aimer, c’est tout donner… » vous connaissez sûrement la suite ? L’amour est toujours don de soi : quand on aime, on donne toujours un peu de sa personne, de son temps, de son cœur, de ses compétences, de ses possessions. Mais on peut aussi donner trop, donner pas assez, donner mal, ne plus donner, et alors c’est l’incompréhension, la déception, jusqu’à la déchirure parfois.

Au dernier soir de sa vie, Jésus se donne à ses disciples et plus largement à toute l’Eglise : il nous livre son corps et son sang, comme vraie nourriture et vraie boisson. Plus tard, au jardin de Gethsémani, il se donne (il s’abandonne) à son Père dans la prière. Oui, au soir du jeudi saint, Jésus se donne corps, cœur et âme à son Père et à l’Eglise. 

L’Eucharistie est le sacrement de l’amour par excellence, qui nous met en communion d’amour avec Dieu et avec nos frères et sœurs. C’est en effet, le lieu où l’amour de Dieu se donne en abondance, en grâces et pour tous : ce n’est pas un simple mémorial du jeudi saint, mais un miracle quotidien, accompli pour nous nourrir, nous combler. Chaque fois qu’une messe est célébrée en quelques points du globe, c’est l’amour de Dieu qui se donne une nouvelle fois au monde ; chaque fois que tu adores le Saint Sacrement de l’autel, c’est l’amour de Dieu qui se révèle à tes yeux, qui se donne à ton cœur. Quelle grâce ! En avons-nous conscience ? 

Viens, ne tarde plus ! Abandonne-toi à ce Dieu d’amour qui se donne à toi, sous le signe du pain et du vin consacrés ! Dieu nous a aimés jusqu’au bout de l’amour, en se donnant complètement et quotidiennement dans ce mouvement d’amour. Entrons dans la danse ! Devenons ce que nous contemplons, ce que nous recevons.  Soyons les témoins de cet Amour incommensurable qui se donne et que nous recevons quotidiennement sur la table de l’autel, pour étancher la soif d’amour du monde.

« Aimer pour le meilleur et pour le pire… » Oui, l’amour n’est pas empli que de beaux jours et de merveilles ; il est aussi teinté de difficultés, d’épreuves, de mauvaises humeurs. Aimer, c’est consentir ensemble aux joies et aux peines, accepter les qualités et les défauts, supporter les différences.  

Jésus connaissait chacun de ses disciples, leurs points forts, leurs points faibles, mais cela n’enlevait rien à son amour pour eux. Il les aima jusqu’au point de s’abaisser pour leur laver les pieds. Pierre, gêné,aurait sûrement préféré lui présenter le meilleur de lui-même. Mais non, à ce moment de l’histoire, Jésus désire mettre en lumière ses saletés, ses péchés, non pas pour le juger, le condamner mais pour le laver, pour le sauver. Et toi aussi, peut-être que tu ne mérites pas que Jésus s’abaisse pour te laver les pieds, mais pourtant, il le fait aussi pour toi, il désire laver ce qui est souillé en toi et te relever par son amour.

L’Amour qui s’abaisse est le phare espéré dans la nuit de nos tempêtes, de nos désaccords et nos différences. Se décentrer de nous-mêmes, et nous mettre au niveau de l’autre, apprendre à communiquer, pardonner, se réconforter les uns les autres, s’entraider, se donner du courage, voilà comment nous aussi, nous pouvons nous laver les pieds les uns aux autres !

Alors, en ce jeudi saint, nous t’invitons à prendre le temps de l’amour qui s’abaisse : il y a forcément une personne de ton entourage, ou que tu croiseras aujourd’hui, qui a besoin de se laver les pieds. Ne manque pas cet appel de répandre l’amour autour de toi !

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime »

Cette phrase est tout le bruit de cette journée de Silence. 

Silence qui dit l’indicible 
Silence pour nous unir à la peine 
Silence de nos accusations 
Silence de nos églises, de Notre Église 
Silence car aujourd’hui les ténèbres obscurcissent le ciel, nos vies et nos âmes. 

« Comme il a aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout »

Accueille ces paroles! Laisse les descendre au plus profond de toi ! 

Jésus s’offre en sacrifice pour toi. Oui toi qui lit ce message, reçois ces mots : Jésus t’a aimé de toute éternité jusqu’à sacrifier sa vie pour toi.

 Au bois de la croix tout est cloué, les péchés, les rancœurs, le désespoir, la tristesse, toutes les situations qui empoisonnent le cœur de l’homme. Mais pourtant, il reste une chose autour de cette souffrance du Christ, c’est bien son Amour. 

Il a accepté plus que de souffrir, de supporter ou d’endurer la vie par Amour, lui a été jusqu’à sacrifier sa Vie. Aujourd’hui plus qu’un autre on comprend vraiment que Jésus nous a aimé jusque là. 

Alors aujourd’hui tu es appelé à vénérer la croix, n’hésite pas le bois de la croix est le bois de l’Amour. De cette croix, tu peux sentir le cœur même de notre Seigneur, dans une inclinaison profonde, un baiser ou une caresse, doucement  goûte l’amour à la croix.

Avec Jésus, depuis le mercredi des cendres, nous avons traversé le désert du carême, célébré son entrée à Jérusalem, son dernier repas et vécu sa passion au Golgotha. Et en ce dimanche de Pâques, nous voilà au tombeau pour accueillir cette bonne nouvelle : Jésus est ressuscité !

Oui après s’être tant donné, après s’être abaissé, sacrifié, après avoir été rejeté et bafoué, l’Amour en ce jour de Pâques a triomphé !

Il fallait que Jésus passe par ce chemin de La Croix pour que son amour triomphe en ce monde. Il faut aussi que tu passes par La Croix pour plonger dans son amour et te laisser renouveler par lui.

Son amour est vainqueur dans ce que tu vis. Si tu te sens seul, rejeté, blessé. Si tu es découragé par ce qui se passe dans le monde. Si tu as l’impression qu’il est absent du monde, de tes épreuves, de ta vie. Sois sans crainte ! Il t’aime, il ne t’abandonne pas !

C’est la joie de Pâques, c’est notre esperance : l’amour a toujours le dernier mot. L’amour finit toujours par triompher.

Seigneur, même si je ne comprends pas tout ce qui se passe dans le monde, dans ma vie, il me faut, il nous faut passer avec toi de la mort à la vie. Fais nous renaître à l’amour !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :