Essayer l’aventure des JMJ

Hello la team,

C’est l’heure de la troisième étape sur notre chemin vers les JMJ de Lisbonne ! Après s’être souvenus de l’histoire des JMJ et avoir abordé nos manières d’aborder ce grand évènement d’Eglise, il est maintenant l’heure d’essayer l’expérience des JMJ et ce dès ce week-end.  

En effet, en ce dimanche 20 novembre, l’Eglise toute entière célèbre la solennité du Christ Roi de l’univers, qui clôture l’année liturgique. Et dans le même temps, les jeunes de chaque diocèse sont invités à se rassembler, autour de leur évêque, pour se rencontrer, vivre la fraternité, célébrer, prier, partager, louer et adorer Jésus et témoigner. Les Journées Diocésaines de la Jeunesse, ou JDJ, se déroulent chaque année, localement, en diocèse. Elles rassemblent tous les jeunes et acteurs de la pastorale autour d’un thème et message commun. Les JDJ prennent la forme d’un rassemblement international (les Journées Mondiales de la Jeunesse) tous les 2 ou 3 ans dans un pays du monde. Jusqu’en 2020, les Journées en diocèse avaient lieu aux Rameaux (week-end avant Pâques) mais à l’initiative du Pape François, elles se déroulent maintenant au week-end du Christ Roi (fin novembre) :

«Trente-cinq ans après l’institution des JMJ, après avoir écouté divers points de vue et le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie, compétent pour la pastorale des jeunes, j’ai décidé de transférer la célébration diocésaine des JMJ du Dimanche des Rameaux au Dimanche du Christ Roi. Le Mystère de Jésus Christ Rédempteur de l’homme demeure au centre, comme l’a toujours souligné Saint Jean Paul II, initiateur et patron des JMJ»

Pape François

C’est un message fort de lier cette solennité du Christ roi à la jeunesse du monde entier : d’une part pour rappeler à l’étape de vie où on cherche ses repères, où on construit son avenir, l’unique centre et but de l’existence : Jésus, ce roi d’amour qui est venu pour sauver le monde et lui apporter la paix, veut aujourd’hui encore être le roc de ta vie, la lampe de tes pas, le roi de ton cœur. Et d’autre part, c’est un appel pressant pour tous les jeunes à être apôtres de son royaume d’amour : si toute l’Eglise est par nature missionnaire, « les jeunes sont particulièrement les porteurs de la dynamique du Royaume de Dieu, l’espérance de l’Eglise du monde » disait saint Jean Paul II, pape fondateur des JMJ.

« N’oublions jamais que l’être humain est un être de relation. Durant la crise sanitaire, l’humanité a joué son avenir. Les journées en diocèse s’inscrivent dans le cadre des JMJ où le Pape rencontre des milliers de jeunes du monde entier. »

pere kaze, responsable diocesain de la pastorale des jeunes de guadeloupe

Chaque année, les JDJ sont une expérience d’Eglise proposée à tous les jeunes d’un diocèse, qu’ils ont déjà ou pas encore ou jamais participé aux JMJ, en communion avec des milliers de diocèse dans le monde. C’est une chance inouïe de sortir de sa zone de confort, de son église habituelle pour aller à la rencontre d’autres communautés, d’autres chrétiens, groupes et mouvements, membres d’un même diocèse, pour échanger, partager et vivre la mission ensemble.  

« Les JDJ sont l’occasion de se retrouver entre jeunes de plusieurs paroisses pour vivre sa foi ensemble. J’aime à me répéter qu’on n’est pas tous seuls à croire en Dieu, à chanter ses louanges, à le prier. C’est beau de rencontrer d’autres jeunes impliqués dans la foi. »

MATTHIEU

Les journées diocésaines de la jeunesse, c’est aussi une grande et belle fête de la foi : Celui qui nous rassemble nous veut saint et ferme dans la foi, c’est pourquoi les objectifs des JDJ ne sont autres que de nous mettre sous son regard, pour approfondir notre foi en lui par les catéchèses, ;entrer en communion avec Lui par les temps de prière, de louange et d’adoration ; vivre en lui, par lui et avec lui en méditant son chemin de croix et en célébrant et recevant les sacrements de l’Eucharistie et du Pardon. Comme tout rassemblement de foi, les JDJ ne sont pas une fin en soi mais toujours au service de notre relation avec Dieu : pour certains, ils aident à tenir le cap de la foi, pour d’autres, c’est l’occasion de vivre une rencontre personnelle avec Dieu ou de renouveler sa foi en Dieu.

« Pour moi, les JDJ ce sont des moments de rencontre, de fraternité, d’amitié. Des occasions de jouer, danser, chanter pour Dieu. Une grande bouffée de foi, se rapprocher un peu plus de Jésus, avant de repartir dans notre quotidien. En un mot, les JDJ c’est beaucoup de joie !»

cecile

Depuis 2020, les thèmes des JMJ, dans le sillage de « Christus vivit » et du synode de 2018, et avec pour point culminant la rencontre de Lisbonne en août prochain, invitent les jeunes à « se lever », courir pour vivre l’appel du Seigneur et répandre la bonne Nouvelle. Et qui mieux que la Vierge Marie peut nous accompagner sur ce chemin spirituel ?

Depuis Panama, Marie accompagne d’une manière toute particulière les JMJ et sur sa vie, sa foi que nous sommes invités à méditer. Imaginez la un peu : cette jeune fille de Nazareth, sûrement déjà occupée dans ses activités, qui reçoit l’envoyé de Dieu et lui annonce une grande nouvelle qui changera sa vie pour toujours. Même si elle ne comprend pas tout, même si elle ne connaît pas l’issue de son oui, elle essaye, elle se lance, elle se lève et elle part en hâte. Oui, comme Marie, ce week-end ou cet été, tu pourrais faire mille choses mais aujourd’hui, Dieu t’envoie son appel : et pourquoi pas tu partirais avec moi à l’aventure des JMJ ? Et pourquoi tu n’essaierais pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :